Exosquelette
Retour

Je me cache derrière
Mon exosquelette
Le voile devant mes mots
Vous ne m’entendez pas
Je glisse entre vos doigts
Vous voulez m’arracher les os
Pour voir l’ossature
De mon coeur de l’imposture

    Mes paumes glacées contre mes tempes
    Pour cacher ma vraie identité
    Je suis muni de mon exosquelette
    Rien ne me perce

Les vagues de mes mains
Étranglent ma circulation
Les craquements de mes os
Une fissure éclate dans mes côtes
Une fente me traverse
Un sentiment de faiblesse
Je suis translucide
À vos regards transperçants

Tranquillement vos regards me grignotent
Éclairée, l’aurore constante
Éclatée, la vitre opaque
Je démanche mes os
Je transpire les échardes grises
Pièce par pièce je m’affaiblis
Je crie
Je quitte ma cachette
Je souris
Je ne vais pas périr

(j. gosselin)

Retour