Le ciel blanc
Retour

Jour après jour après jour
Suspendu à ses lèvres
Comme une fleur en hiver
Elle peinture le blanc de la neige
La tempête colorée
D’une teinte de rose léger
Quand elle s’est éloignée
Je restai couvert de neige grise

    Je ne fais pas la différence
    Qu’elle parle ou qu’elle chante
    L’écho de sa voix me dit qu’elle est encore là
    L’ombre dans le ciel, gris sans pareil
    J’aimerais tellement l’entendre encore
    De sa belle voix qui chante tout le temps

Jour après jour après jour
Elle ne revient pas
Je ne pouvais pas lui reprocher
Qu’on ne pouvait se rapprocher
Elle est partie en hiver
Moi, je me tire un peu d’affaire
Je sens un malaise
Quand je n’entends plus son air

    Je ne fais pas la différence
    Qu’elle parle ou qu’elle chante
    L’écho de sa voix me dit qu’elle est encore là
    L’ombre dans le ciel, gris sans pareil
    J’aimerais tellement l’entendre encore
    De sa belle voix qui chante tout le temps
    Quand je fermai les yeux cette fois, tout était blanc
    C’est elle qui me laissa le ciel blanc

(j. gosselin)

Retour