Le marchand de nuages
Retour

Il est enfoncé dans le plancher du salon
Sa main ouverte il a lâché son monde
Et sa vie, il l'a laissé éclater à ses pieds
Les tessons de son âme répandus sur le plancher
Son regard maigre fixé sur sa main
Un homme diaphane, c’est son emblème

Il se détourne du reflet de ses tessons
Il regarde par la fenêtre pour admirer l’atmosphère
Il pense être bien s’il achète le ciel
Les nuages y sont inclus, tout ça pour quelques cents
Son âme reste là sur le plancher en éclats
Lui, il part visiter le marchand

    Si tu lâches prise de ton âme en crise
    Achète ton bonheur du marchand de nuages
    Si un coin de l’atmosphère t’appartient
    Tout est réglé, tu n’as besoin de rien

Il sort dehors pour admirer ses nuages
Emportés calmement, ils laissent leur sillage
Un mouton blanc se promène dans le royaume
Soudainement, il s’amaigrit, il devient un fantôme
Éphèmere, le sourire qu’il portait
Tous ses nuages disparaissent

Il retourne chez lui et s’effondre sur le sol
Ses nuages l’ont trahi, alors il s’affole
Dans sa folie, il saisit les tessons
Il serre un peu trop fort et se coupe sur les morceaux
Mais il garde sa prise pour pouvoir se reconstruire
Morceau par morceau, il reprend sa vie
(j. gosselin)


ÉPHÉMÈRE adj. - Qui est de courte durée, qui n'a qu'un temps.


SILLAGE n.m. - Trace qu'un bateau laisse derrière lui à la surface de l'eau.


TESSON n.m. - Débris d'un objet de verre.


Retour