Les jalousies
Retour


L'ombre d'une femme se dessine
Entre les fentes des jalousies
Pour mieux voir dehors le soir
Elle a brûlé sa lampe
Elle ne peut pas l'échanger
Elle ne veut pas changer

    Elle ne rêve, elle ne rêve pas souvent
    Elle cauchemare d'aller au loin là-bas
    Si elle s'échappe, elle n'aura pas le choix
    Elle reviendra

Quand le jour se lève
Elle sort parfois de sa maison
Elle s'avance à la grille
Elle s'imagine dans la ville
Quand le soir tombe sur elle
Elle se cache dans sa maison
Se réfugiant dans le noir
Il n'y a plus de lumière
Pour l'empêcher de voir
Dehors, la ville
Où elle voudrait s'enfuir
Elle a brûlé sa lampe
Il n'en reste que des cendres
Où elle réchauffe ses ennuis
Réchauffe ses jalousies

    Elle ne rêve, elle ne rêve pas souvent
    Elle cauchemare d'aller au loin là-bas
    Si elle s'échappe, elle n'aura pas le choix
    Elle reviendra

(j. gosselin)

Retour