Où est Julie?
Retour

Julie essaie de dormir
Elle ne réussit qu’à se tourner dans son lit
Les monstres lui disent bonsoir
De l’entrebâillement de sa porte
Ils s’avancent dans sa chambre
Elle frissonne sous la chaleur de ses draps
Elle doit devenir invisible
Pour que les monstres la laissent tranquille

    Où est Julie? Est-ce qu’elle dort?
    Est-ce qu’elle se tourne encore?
    Elle se cache sous le lit pour mieux rêver
    Se protéger des monstres du nouveau monde
    Cachée ou non, ils l’attraperont

Julie tombe sur le tapis
Et roule en-dessous de son lit
Ses anhélations s'arrêtent
Elle pense qu’ils ne la trouveront pas
Ils s’avancent quand même
Elle ressent les vapeurs de leur haleine
Elle leur crie de s’en aller
Ils partent, elle n’est plus voilée

Die Monster sind verschunden
Unter dem Teppich friert Julie immernoch
Ihre geöffneten Augen sind von Angst gezeichnet
Sie erhebt sich
Und legt sich unter die Decke
Als sie ihre Augen schliesst
Kehren die Monster zurück
Die Zeit verstreicht langsam
Die Monster verblassen
Sie hat gewonnen
Sie hat sich gerettet
Nun träumt sie von Regenbögen,
Der Sonne und schönen Zeiten
Bis morgen
Schlaf gut
(j. gosselin)


ANHÉLATION n.f. - Respiration courte et fréquente.


ENTREBÂILLEMENT n.m. - Intervalle formé par ce qui est très peu ouvert.


Retour